Die Rückseiten der aktuellen und zukünftigen Euro-Münzen
Backsides of the Euro-Coins - Faces nationales des pièces en euro
 

EURO Avers
EURO Ireland EURO United Kingdom EURO Danmark EURO Sverige EURO Finland EURO Lietuva EURO Latvija EURO Eesti
EURO Nederland EURO Belgie EURO Luxembourg EURO Deutschland EURO Österreich EURO Polska EURO Ceská EURO Slovakia
EURO France EURO Monaco EURO Andorra EURO Italia EURO Slovenija EURO Magyarország EURO Romania EURO Bulgaria
EURO Portuguêse EURO Espana EURO San Marino EURO Vatican EURO Malta EURO Greece EURO Cypros EURO Türkçe

 
Monaco


Bitte beachtet auch meine Sponsoren für die Erhaltung der Infoseite www.euro-coin.net oder werdet Mitglied mit der eigenen Page !

Im
           Eurosponsor-Netzwerk werbenWERBUNGMitglied im EuroSponsor-Netzwerk werden


1, 2 und 5 Euro-Cent:

La partie centrale de la pièce représente les armes des Grimaldi. Sur le pourtour, l'inscription MONACO se lit en haut, et le millésime, entre les marques de fabrication, se lit en bas, tandis que les douze étoiles apparaissent sur les côtés, six à gauche et six à droite.

 

10, 20 und 50 Euro-Cent:

La partie centrale de la pièce représente le sceau des Grimaldi. Il s'agit du sceau des fondateurs de Monaco, l'amiral Rainier Grimaldi et Charles Ier Grimaldi, premier Seigneur de Monaco. Ce sceau figure depuis 1950 sur des Monnaies de S.A.S le Prince Souverain Rainier III. Sur le pourtour, l'inscription MONACO se lit en haut, et le millésime, entre les marques de fabrication, se lit en bas, tandis que les douze étoiles apparaissent sur les côtés, six à gauche et six à droite.

   
1 EURO:

La partie centrale de la pièce représente la double effigie de LL. AA. SS. Le Prince souverain Rainier III et le Prince héréditaire Albert, de profil à droite. Sur le pourtour, l'inscription MONACO se lit en haut, et le millésime, entre les marques de fabrication, se lit en bas, tandis que les douze étoiles apparaissent sur les côtés, six à gauche et six à droite.

2 EURO:

La partie centrale de la pièce représente l'effigie de l'effigie de S.A.S. le Prince Souverain Rainier III, de profil à droite. Sur le pourtour, l'inscription MONACO se lit en haut, et le millésime, entre les marques de fabrication, se lit en bas, tandis que les douze étoiles apparaissent sur les côtés, six à gauche et six à droite. Gravure sur tranche 2 * *, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.

©: 2001 Gouvernement de Monaco
Thanks to Phillipe Berthe
Anmerkung: Neuigkeiten werde ich natürlich auf diesen Seiten bekanntgeben !
For further Infos look here and at: pièces de monnaie françaises et monégasques,
a page from Eric Verplanken, France.



Sources/Quellen

La face cachée des pièces monégasques
Alors que les pays « in » affichent depuis longtemps déjà la face nationale de leurs euros, le mystère règne encore sur Monaco. Alors, retard ou gout du secret ? Pourquoi donc la principauté reste-elle le seul pays à ne pas communiquer sur les faces des euros aux armes monégasques ? « Les accords entre Monaco et le conseil des ministres de l'Europe ne sont pas encore entérinés. Les négociations sont en cours. » A la direction du Budget et du Trésor à Monaco, ainsi qu'au ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie à Paris, c'est la seule réponse qui sort comme à l'unisson de la bouche des responsables chargés du « dossier euro ». Alors que la France pré-alimente ses établissements financiers depuis le 1er septembre et que son premier euro a été frappé le 11 mai 1998, ce statu quo monégasque a de quoi surprendre. Et ce d'autant plus que Saint-Marin et le Vatican ont maintenant signé leur convention avec l'Union européenne. « Pas autant que ça, affirme Isabelle Rosabrunetto, adjoint au directeur de la direction du Budget et du Trésor de la principauté. Monaco ne frappe que 1/500e des pièces françaises, ce qui doit représenter 3 millions d'euros. Un travail qui n'est pas de longue haleine pour la Monnaie de Paris dont nous dépendons par convention avec la France. » Certes, le site de Pessac (Gironde) fabrique quelque 12 millions de pièces par jour et, à ce rythme, il ne faut pas plus de quelques jours pour frapper les pièces à face monégasque. De plus, Monaco n'a pas besoin que son accord soit entériné par l'Union européenne pour commander la fabrication de ses pièces. Alors, entre la théorie et la pratique, il n'y a qu'un pas, que la principauté semble avoir franchi. Les pièces devraient être à la frappe dans les prochains jours. Une anticipation qui ne semble pas poser de problèmes à Monaco puisque, d'une part, ni la France ni l'Europe n'ont de droit de veto sur les faces monégasques, et que, d'autre part, « il faut bien que l'accord finisse par se signer ». 15000 sachets d'euros monégasques distribués.
Le gouvernement monégasque prévoit qu'un terme sera donné à ce dossier lors du conseil des ministres européens le 22 septembre. Il envisage ainsi l'arrivée de ses pièces pour le 15 novembre avec, dans les convois spéciaux, quinze mille sachets d'euros monégasques qui seraient distribués au public le 14 décembre. Contrairement aux pièces en francs aux armes monégasques valables uniquement en principauté et acceptées dans les Alpes-Maritimes, cette nouvelle monnaie nationale devrait être échangeable dans toute la zone euro. Mais à Bercy, tous les interlocuteurs restent très évasifs : « On a aucune certitude. » « Les modalités juridiques ne sont pas réglées. » « Dès que l'admission de la Grèce a été connue le 1er janvier 2001, on a vu les modèles de pièces quelques semaines plus tard. Mais avec Monaco, on ne sait rien. » Pourtant, le gouvernement princier a introduit l'euro sur le territoire de la principauté de Monaco dès le 1er janvier 1999, avec l'agrément de la France(1). Alors, si l'accord définitif entre Monaco et l'UE n'est, selon la direction du Budget et du Trésor de la principauté, qu'une question de temps dans le suivi administratif, l'euro monégasque reste pour tous un mystère. On sait seulement que le prince a fait son choix il y a quelques mois, et qu'un modèle frappé lui sera fourni avant que sa décision ne soit définitive. Comme les francs aux armes monégasques, certaines pièces devraient représenter l'effigie du prince, d'autres des chevaux...
1. Voir l'échange de lettres, publié au journal de Monaco le 5 mars 1999, entre le ministre d'Etat de l'époque - Michel Lévêque - d'une part et le ministre des Affaires étrangères - Hubert Védrine - et le ministre de l'Economie, des Finances et de l'Industrie - Dominique Strauss-Kahn - d'autre part.
Si les pièces monégasques n'ont pas encore été frappées, la Monnaie de Paris a déjà fabriqué 45 tonnes de tokens : plaques et jetons de la SBM sont fin prêts pour leur entrée en scène, le 15 janvier 2002.

Joelle DEVIRAS, Jeudi 06 Septembre 2001.

©: Thanks to Walter

--------

01.02.01: Ein neues Schreiben von Herrn Martin Ricketts von Euroconsult Monaco:

  • Monaco hat noch nicht die Bilder für seine Euromünzen bekanntgegeben. Da nur verhältnismässig wenige Münzen geprägt werden, braucht man diese auch nicht drei Jahre im voraus vorzubereiten. Laut einer Kontaktperson in unserem Finanzministerium sollten die Bilder erst später in diesem Jahr bekanntgegeben werden.
  • Das Fürstentum Monaco (wie auch San Marino und der Vatikan) hat den Euro als Landeswährung seit dem 01.01.99, genau wie die entsprechenden 11 bzw. jetzt 12 EU-Staaten.
  • Zuerst entwickelte sich ... ein Gespräch über die Gültigkeit der monegassischen Euromünzen. Ich habe aber inzwischen von zwei offiziellen Stellen die Bestätigung erhalten, dass diese auch in der gesamten Eurozone gültig sein werden.

  • Ich hatte Kontakt mit Herrn Martin Ricketts von Euroconsult Monaco. Er übersandte mir Schreiben mit folgenden Botschaften sowie einen Artikel vom Mai, welchen ich auszugsweise wiedergeben möchte:

    24.08.98: "Soviel ich weiss, haben die Monegassen noch nicht die Entwürfe Ihrer Münzen bekanntgegeben. Das Problem besteht darin, dass die" nationale" Seite grundsätzlich von den europäischen Sternen umgeben werden muss. Allerdings hat der monegassische Premierminister vor 2 Monaten mitgeteilt, dass Monaco weiterhin seine eigene Münzen prägen wird."

    25.08.98: "Wie ich gestern vermutete, gibt es bis heute keine Entwürfe für die monegassischen Euro-Münzen. Man geht davon aus, dass diese erst nach dem Jahr 2000 bekanntgegeben werden."
    Indem die grossen Länder schon jetzt mit der Prägung ihrer Euro-Münzen anfangen müssen, können sich die Mikrostaaten wegen der kleinen Mengen leisten , noch einige Zeit zu warten.

    Monaco and the euro

    During the visit of the French President to the Principality of Monaco on July 24, 1997 H.S.H. Prince Rainier III and President Chirac announced jointly that Monaco would adopt the euro as its currency on the same date as France. Apart from the obvious practical requirement to convert to the euro at the same time as France due to the close links between the Monegasque and French economies, the announcement came as no surprise. The currency agreements concluded between the Principality and France are governed by the Franco-Monegasque Customs Union of November 9, 1865 which specifies that coins issued by the Principality will be of the same dimensions, metal content and denominations as the coins issued by France, as well as by the Sovereign Decree of January 4, 1925, which states that French bank notes and coins shall have the status of legal currency in the Principality on the same basis as the national currency. These agreements were reconfirmed within the framework of the Franco-Monegasque Convention of Mutual Assistance dated May 18, 1963. The adoption of the euro by the Principality is thus fully in accord with the spirit of these agreements. In addition, Declaration No. 6 to the Final Act of the Treaty of Maastricht, which specifies the conditions of Economic and Monetary Union, makes provisions to facilitate the renegotation of existing currency arrangements between France and Monaco as well as between Italy and the Republic of San Marino and the Vatican.
    The Monegasque Government is, like those of all the other participating states, currently working on defining the legal framework for the introduction of the euro in accordance with the specifications of the Treaty of Maastricht and the other relevant rulings issued by the European Council. These include for example, the necessary changes to the Commercial Code as well as possible amendments to various other laws, edicts and decrees. Since Monaco has its own legal system, the modifications will not be the same as, for example, in the case of France. For instance, Article 16 of the French Commercial Code currently stipulates that the accounts of French companies must be maintained in French francs and must therefore be modified; in contrast, the Monegasque Commercial Code contains no such obligation. The list of modifications required for the commencement of the single currency is expected to be published shortly.
    The Monegasque Government will also issue a brochure regarding the introduction of the euro aimed at the general public. Moreover, the Principality has been admitted as an observer to the French National Committee on the euro.

    Key dates

    January 1, 1999 : irrevocable fixing of the conversion rates of the national currencies to the euro on the basis of the value of the ECU as at December 31, 1998. The euro becomes the official currency of Monaco and the other participating states and may be used for all scriptural transactions (cheques, credit cards, bank transfers etc.). The former national currencies become temporary subsidiary denominations of the euro, and will continue to be used during the interim period (January 1, 1999 to December 31, 2001) for all cash transactions. During this interim period no one can by law be obliged to use or be prevented from using either currency denomination as a means of payment.

    January 1, 2002: Introduction of the euro in physical form (bank notes and coins). Mandatory conversion of all salaries, bank accounts, invoices etc. to euro.

    July 1, 2002: (at the latest) withdrawal from circulation of the bank notes and coins of the national currencies. The individual participating states may, at their discretion, advance the date for the withdrawal of the old national bank notes and coins. National currency bank notes will continue to be exchangeable at the central banks for a period of at least 10 years.

    Euro bank notes and coins

    The new euro bank notes shown (above) were presented to the public on the occasion of the European Council meeting in Dublin in December 1996. They will be issued in denominations of 5, 10, 20, 50, 100, 200 and 500 euro. Contrary to an earlier decision the notes will be standard throughout the Euro-zone and will not bear any national symbols.

    Coins will be issued in denominations of 0.01, 0.02, 0.05, 0.10, 0.20, 0.50, 1.00 and 2.00 euro. The fractions of the euro will be known as "cents", although each state will be permitted to adopt derivative denominations, such as "centièmes". One face of these coins will have a common European design (map of Europe), and the other will bear a national symbol. Monaco should thus be able to continue to mint its own coins as hitherto.

    Decisions of the European Council on May 2 and 3, 1998

    At the meeting of the European Council held in Brussels on May 2 and 3, 1998 the following major decisions were taken:
    Participating member EU states: Germany, France, Italy, Spain, the Netherlands, Belgium, Austria, Portugal, Finland, Ireland and Luxembourg. Monaco, San Marino and the Vatican will also introduce the euro within the framework of their existing currency arrangements with France and Italy respectively.


    Haben Sie weitere Infos  ?  Bitte informieren Sie mich !